1.0.0 Fingers crossed

Mercredi 11 août

Dans le cadre d’un projet sur lequel je travaille avec quelques autres personnes, j’ai développé un package PHP. Celui-ci interagit avec un serveur tiers, qui fournit deux « environnements », un de test et un de production.

Cela fait plusieurs mois que ce package n’avait plus évolué. Nous l’utilisions sans problème pour effectuer toutes sortes de tests, dans l’environnement correspondant.

Le code était prêt, depuis le début, à fonctionner également avec l’environnement de production. Cela implique juste de modifier une série de réglages et quelques opérations, et tout cela est déjà implémenté. Et ce de manière totalement transparente pour les développeurs utilisant le package.

Sauf que…

Nous avons découvert ces derniers jours que la documentation officielle qui nous avait été fournie n’était pas tout à fait d’accord avec la réalité. Mais ce uniquement en ce qui concerne l’environnement de production.

En clair, toute une série de bugs mystérieux sont apparus, alors que tout avait toujours parfaitement fonctionné jusqu’ici.

Après avoir réglé, parfois fort laborieusement, les différents problèmes, il était temps de publier une nouvelle version du package, comprenant les correctifs en question.

Nous en avons profité pour faire le grand saut et numéroter cette version avec le fameux 1.0.0. Mais en n’étant pas complètement certains d’avoir découvert — et donc réglé — tous les problèmes farfelus liés à l’environnement de production…

Ce package est hébergé sur un dépôt privé sur GitHub (petite filiale de Microsoft). Il se trouve que, lors de la publication d’une nouvelle version d’un projet, GitHub incite à donner un nom à la release.

Un nom est venu tout naturellement :

Je devrais assez vite savoir si j’aurai prochainement à publier une version 1.0.1 ou si celle-ci fera l’affaire.